Skip navigation

Michon OnzePierre Michon est couronné par l’Académie Française pour « Les Onze » paru chez Verdier, une maison d’édition riche d’ auteurs de grande qualité, et qui vient de perdre malheureusement son fondateur.
Depuis son premier roman, « Les vies minuscules » (Folio), Pierre Michon déploie une écriture rare, exigeante, humble dans la démarche et d’une ampleur exceptionnelle. « Les Onze », s’adresse au visiteur du Louvre planté devant le tableau peint en 1794 par François-Elie Corentin, maître de David et de Tiepolo et…inventé ! Saint-Just, Robespierre, sont parmi ces Onze du Comité de Salut Public, dit de la Terreur. Pierre Michon mêle l’histoire à la fiction et brosse à son tour des portraits savoureux de ces justiciers en sursis trempés dans un idéal de sang et de boue. Le peintre, c’est bien lui, qui travaille sous une lumière de Loire, et procède par petites touches d’or et rouge, d’humour et de cruauté, avec le doigté d’un Rembrandt

Pierre Michon : Les Onze, Verdier, 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :