Skip navigation

Piscine MolitorLe 23 juin 1959, Boris Vian se baigne à la piscine Molitor à Paris et mourra dans quelques minutes. Depuis toujours, il est sujet à de graves problèmes cardiaques et il s’est persuadé que faire un peu de nage en apnée lui est bénéfique. Il se souvient des étapes de sa vie: les bouts-rimés avec son frère au bord de la mer, la ruine de ses parents suite à la crise boursière de 1929, sa rencontre et son amitié avec un futur prodige prénommé Yehudi, bien plus tard la création d’une pseudo-confrérie réunissant une bande de joyeux drilles, adeptes de toutes formes d’esprit se retrouvant autour d’une passion commune pour le jazz… Un bien bel hommage graphique au moment de la commémoration du cinquantenaire de la mort de l’artiste français.

Cailleaux et Bourhis, Piscine Molitor, Dupuis Aire Libre, 2009.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :