Skip navigation

Nous avions eu le bonheur de vous dire tout le bien que l’on pense de ‘l’homme sans tête’, un recueil de nouvelles d’Etgar Keret paru chez Actes Sud en 2005. C’est dire avec quelle impatience nous attendions le « nouveau » livre de cette étoile montante de la littérature israélienne. Et force est de reconnaître que Pipelines, écrit en 1992, est son meilleur livre. Le spécialiste du « texte-clip » (ou « nouvelles-instants » ?) est définitivement le virtuose du format court, très court, mêlant les genres au fil des pages, passant du tragique au comique, du fantastique au réalisme, tour à tour naïf ou cynique, il place ses personnages dans un monde fragmenté, souvent inattendu et se pose toujours à contre pied, en plein décalage, là où on ne l’attend pas. En conclusion, et sans faire dans le détail, vous l’aurez compris : Il FAUT lire Etgar Keret.

Etgar Keret
Pipelines
Actes Sud
trad. par Rosie Pinhas-Delpuech

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :