Skip navigation

Le livre de poche vient de publier un véritable trésor de l’écrivain slovène Drago Jancar, dans un genre que l’on affectionne particulièrement : celui de la nouvelle. Jancar, ancienne figure de la dissidence ex-yougoslave est considéré aujourd’hui comme l’un des auteurs les plus importants de son pays. Dans ce recueil intitulé l’élève de Joyce, l’occasion nous est donnée de découvrir les vertiges que provoquent son écriture comme son univers. Ces textes courts écrits avec simplicté et nervosité cristalisent le moment subtil, l’abrupt point de rupture où ses personnages se trouvent confronté à la noirceur absolue, au sombre mystère de la destinée marquée par l’absurde comme par le totalitaire. Jancar, résolument pessimiste et par là, à sa manière, d’une grande humanité, nous livre ici un recueil magistral que l’on vous recommande !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :