Skip navigation

1903, Ropraz, hameau vaudois. La fille du juge de paix décède et est enterée. Un matin, on découvre le cerceuil ouvert et le coprs de la jeune vierge, horriblement profané. Après l’horreur, commence la suspision, les rumeurs, les indices curieux de faits semblables infligés à des animaux. Un vampire rôde au coeur de l’hiver…. Un couable est désigné.A partir d’un fait réel, Jacques Chessex compose un roman parfait, qui à l’épouvante, à la bêtise villageoise, oppose la beauté noire d’un texte remarquablement écrit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :