Skip navigation

Monthly Archives: juillet 2007

Au retour de Venise, vous ne voulez pas vous encombrer du catalogue de la Biennale mais préférez garder de la place dans vos bagages pour quelques pasta al nero di seppia et autres sarde in saor ? Pas de soucis. La libraire Graffiti vous propose les catalogues des principales expositions en cours à Paris, Lille, Londres ou Anvers. Les vacances seront peut-être pour vous l’occasion de visiter l’exposition des photographes kitsch Pierre et Gilles au Jeu de Paume, ou d’aller découvrir la collection Vollard au Musée d’Orsay ou encore de pousser jusqu’au Mukha visiter la rétrospective Luc Tuymans ?

Biennale de Venise
Catalogue « Think with senses Feel with the mind » Ed. Marsilio, 99.95 euros

Exposition « Pierre et Gilles »
Au Jeu de Paume, site Concorde, du 26 juin au 23 septembre 2007
Taschen, 39.99 euros

Exposition « Collection Vollard »
Exposition à Paris, musée d’Orsay, 19 juin-16 septembre 2007
Ed. Réunion des musées nationaux, 62.35 euros

Exposition « Rodin, le rêve japonais »
Musée Rodin du 16 mai au 9 septembre 2007
Catalogue aux éditions du musée Rodin / Flammarion, 39 euros

Exposition Luc Tuymans

au Mukha (Anvers) du 1er juin au 9 septembre
Ed. Phaidon, 39.95 euros

Luc Tuymans est sur youtube :

Publicités

Ou comment lire les tableaux. Voilà un livre tout a fait accessible à l’amateur d’art qui découvre, aime les tableaux, sans avoir toujours le fil conducteur pour les interpréter, les « lire ». Quatre auteurs croisent leurs connaissances pour éclairer le portrait, la vanité, le trait et une vingtaine d’autres entrées. Partant d’un tableau, ils nous invitent à comprendre la structure, la symbolique, les influences en replacant l’oeuvre dans son contexte, l’époque. Un extrait littéraire accompagne la démarche aussi passionnante que plaisante à parcourir.

L’art pris au mot
Collectif (Alain Jauber, Valérie Lagier et autres)
Gallimard

null
Ecrasée par un père violent, la famille Lukas vit dans le nord du Wisconsin, belle terre oubliée peuplée d’ouvriers européens immigrés et d’indiens Ojibwé, dont on connaît l’attachement à la nature. Le fils aîné choisit de fuir et s’engage dans les marines. Il disparaît au Vietnam. A côté d’une mère meurtrie, Bill le cadet, traverse une adolescence difficile, porté par l’esprit de son frère, et guidé par les habitants de la ferme voisine, les Morrisseau, figures attachantes d’une humanité exemplaire. Ce sont ces cinq destinées que nous raconte ce beau livre. Car si la vie n’est pas un fleuve tranquille, il peut exister une rémission. La très forte présence de la nature, et la compassion qui unit les personnages, en sont le socle. De même que la présence du frère mort qui, dit-il, aura été un meilleur fils et un meilleur frère dans la mort que dans la vie.
Un premier roman lyrique et émouvant, très construit comme peuvent l’être ces livres qui nous viennent d’Amérique. Une belle lecture.

Wisconsin, de Mary Relindes Ellis, Buchet-Chastel, traduit de l’américain par Isabelle Maillet, 436p.

1903, Ropraz, hameau vaudois. La fille du juge de paix décède et est enterée. Un matin, on découvre le cerceuil ouvert et le coprs de la jeune vierge, horriblement profané. Après l’horreur, commence la suspision, les rumeurs, les indices curieux de faits semblables infligés à des animaux. Un vampire rôde au coeur de l’hiver…. Un couable est désigné.A partir d’un fait réel, Jacques Chessex compose un roman parfait, qui à l’épouvante, à la bêtise villageoise, oppose la beauté noire d’un texte remarquablement écrit.