Skip navigation

En poche aux éditions de l’Aube, un recueil de nouvelles écrit en français par une auteur que nous apprécions beaucoup (Riz noir, Rapaces, etc.). Dans ce premier livre, Anna Moï, par le biais de récits centrés autour de sa passion, la musique, communique avec souffle et simplicité sa vision tragi-comique du Vietnam actuel, en particulier le sud du pays et sa capitale Saïgon où elle est née avant de partir vivre au Japon et en France pour y revenir en 1992 et y débuter sa carrière littéraire. « Si je pose la tête sur son épaule, en fermant les yeux, tous les éléments rouges reviennent : sable, pierre, terre »
Ainsi va l’écriture intimiste d’Anna Moï : un vrai talent pour l’évocation.

Anna Moï
L’écho des rizières
Aube Poche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :