Skip navigation

L’Ouest américain et ses grands espaces ne se résument pas à une symbiose avec la nature et les saisons qui la rythment. On y vit sans doute en plein les conflits intérieurs de l’Amérique, la contradiction entre des valeurs profondément conservatrices et une ouverture sur la diversité et la tolérance. C’est dans ce contexte que vivent les personnages de ce roman simple et généreux. Un Rancher recueille chez lui le fils d’un ami. Ni l’un ni l’autre ne ressemble au monde qui les entoure : l’un est noir, l’autre aime les garçons. On se doute que les choses ne seront pas simples. Car malgré les apparences, il reste du chemin à faire…
Il faut prendre ce roman pour ce qu’il est : une écriture efficace pour montrer la difficile cohabitation de deux mondes dans l’Amérique contemporaine.

Blessés, de Percival Everett, Actes Sud, traduit de l’américain par Anne-Laure Tissut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :