Skip navigation

Richard Price a passé son enfance dans le Bronx. De ce vécu, il a tiré « Les Seigneurs », un roman témoin sur l’adolescence dans le quartier pauvre de New-York au milieu des années 60. Pour échapper à un quotidien morose et difficile marqué par l’ennui, la pauvreté, les violences familiales, l’absence de perspectives ; les jeunes se regroupent en gangs : Boules à Z, Vagabonds, Ducky Boys, Pharaons, etc.
Le Bronx est ainsi répartis, rue par rue, entre les gangs ethniques ou religieux. dans ce monde sans pitié, « théâtre shakespearien » rythmé par les affrontements, règne un parfum de West Side Story version Hubert Selby Jr (Last exit to brooklyn, le Saule, etc.).
On suit les tribulations de Richie, Joey, Buddy, et autres Sloopy, autant de garçons qui, en attendant la vie d’adulte, expérimentent leurs limites : bastons, déconnades, beuveries, dragues, boums, sexe, etc. Le quotidien des Seigneurs de la guerre et de leurs troupes.
Écrit en 1974, Les seigneurs est un livre choc que l’on vous recommande.

Richard Price
Les seigneurs
10/18

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :