Skip navigation

La vie ordinaire sous le régime de Kadhafi. C’est ce qu’apprend le jeune Souleiman, héros de ce roman, il a 9 ans, vit à Tripoli, dans une famille aisée.
Espionné par une police politique,qui ne se cache même plus, un père qui disparait, un voisin proche de sa famille qui se fait exécuter… la vie va devenir un enfer jusqu’à ce que ses parents le fassent partir en Egypte.
C’est dans sa propre vie que Hisham Matar a puisé les souvenirs qui alimentent ce roman puissant. Il est sans nouvelles de son père depuis plus de dix ans.

Hisham Matar : Au pays des hommes, traduit de l’anglais par JF. Hel Guedj

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s