Skip navigation

Monthly Archives: février 2007

Printemps 1918, la Grande Guerre ne semble pas avoir de fin. Dans un bureau parisien, le lieutenant Verbrugge reçoit l’ordre d’assurer le transport à Furnes d’un convoi exceptionnel. Le gouvernement belge souhaite « emprunter » aux autorités françaises son bourreau, Anatole Deibler, et « ses bois de justice » afin de procéder, pour l’exemple, à l’exécution d’Émile Féraille, condamné à mort pour l’assassinat de deux femmes. Très vite, la petite troupe conduite par Verbrugge prend la route en direction de la Flandre. Mais Furnes se trouve en zone d’occupation allemande; il est nécessaire, pour y accéder, d’avancer à contre-courant du front. François Sureau s’interroge sur les comportements absurdes auxquels conduisent parfois les grands principes. La liste des non-sens que pose ce voyage pour Furnes est longue, le projet de l’expédition lui-même étant une aberration. Alors que tout devrait être mis en œuvre pour sauver des milliers de vies, les autorités belligérantes unissent leurs efforts pour conduire un homme de plus à la mort.

François Sureau, L’obéissance, Gallimard, 2007.

Publicités

Richard Price a passé son enfance dans le Bronx. De ce vécu, il a tiré « Les Seigneurs », un roman témoin sur l’adolescence dans le quartier pauvre de New-York au milieu des années 60. Pour échapper à un quotidien morose et difficile marqué par l’ennui, la pauvreté, les violences familiales, l’absence de perspectives ; les jeunes se regroupent en gangs : Boules à Z, Vagabonds, Ducky Boys, Pharaons, etc.
Le Bronx est ainsi répartis, rue par rue, entre les gangs ethniques ou religieux. dans ce monde sans pitié, « théâtre shakespearien » rythmé par les affrontements, règne un parfum de West Side Story version Hubert Selby Jr (Last exit to brooklyn, le Saule, etc.).
On suit les tribulations de Richie, Joey, Buddy, et autres Sloopy, autant de garçons qui, en attendant la vie d’adulte, expérimentent leurs limites : bastons, déconnades, beuveries, dragues, boums, sexe, etc. Le quotidien des Seigneurs de la guerre et de leurs troupes.
Écrit en 1974, Les seigneurs est un livre choc que l’on vous recommande.

Richard Price
Les seigneurs
10/18

La vie ordinaire sous le régime de Kadhafi. C’est ce qu’apprend le jeune Souleiman, héros de ce roman, il a 9 ans, vit à Tripoli, dans une famille aisée.
Espionné par une police politique,qui ne se cache même plus, un père qui disparait, un voisin proche de sa famille qui se fait exécuter… la vie va devenir un enfer jusqu’à ce que ses parents le fassent partir en Egypte.
C’est dans sa propre vie que Hisham Matar a puisé les souvenirs qui alimentent ce roman puissant. Il est sans nouvelles de son père depuis plus de dix ans.

Hisham Matar : Au pays des hommes, traduit de l’anglais par JF. Hel Guedj