Skip navigation

null

« « Qu’est ce que c’est que ce début ? » se demanda le typo à l’imprimerie en lisant « qu’est ce que c’est que ce début ? » Puis il haussa les épaules et continua de composer le texte. C’est ainsi que le roman commençait. »

Un petit roman par un grand romancier de l’absurde qui nous conte l’histoire d’Anan, un jeune homme frappé par la révélation de l’invalidité du Darwinisme : non, l’homme ne descend pas du singe… mais du néant ! Armé de cette implacable vérité, Anan se met à déconstruire la logique du monde qui l’entoure et finit par se retrouver à l’asile. « Ce n’est que le psychiatre et le fou qui font la folie, comme mari et femme font un ménage » … comme auteur et lecteur font un livre : roman de l’absurde, roman sur le roman, beckettien, déroutant, inclassable. Svetislav Basara pousse l’idéologie de la « raison humaine » dans ses derniers retranchements en faisant d’Anan l’adepte du désendoctrinement et en utilisant la fiction pour arme. Un livre brillant et intelligent.

Svetislav Basara
Le miroir fêlé
10/18

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :