Skip navigation

A deux mois de la retraite, Lao Ding, ouvrier exemplaire, plusieurs fois diplômés, est victime de licenciement économique. L’ancienne Chine collectiviste a bien changé, elle est marquée à présent par l’initiative privée, la corruption des cadres, l’ingéniosité des plus pauvres…
Lao ding, décontenancé et optimiste tout à la fois, se met donc en quête d’un nouveau métier ! Bientôt, reconverti à l’esprit du capitalisme, il se lance, contre toute attente, dans le commerce du libertinage.
Un petit roman tendre et féroce écrit par l’un des auteurs majeurs de la Chine contemporaine.

Mo Yan
Le maitre a de plus en plus d’humour
Points Seuil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :