Skip navigation

Masako, Yoshie, Kuniko et Yayoi peinent chaque nuit dans une usine de Tokyo. Outre les conditions particulièrement éprouvantes de ce travail à la chaîne, elles doivent faire face à des situations conjugales difficiles : maris joueur, coureur, alcoolique ou violent.

Une nuit, comme son mari lui annonce qu’il a joué et perdu au Baccara les économies d’une vie entière, Yayoi perd pied. Elle étrangle son mari. Effrayée et en désespoir de cause, elle appelle Masako. Solidaires, les quatre femmes amorcent leur descente aux enfers. Voici le point de départ du nouveau roman de Natsuo Kirino (Disparitions, 10/18).

Outre un talent évident pour la narration qui se signale notamment par un découpage en chapitres examinant tour à tour les points de vue des différents protagonistes, Kirino se démarque ici de la production ambiante (surproduction ambiante devrait-on dire) par le regard qu’elle porte sur ses personnages et leurs mobiles, un regard dur et sans concession.

A travers l’intrigue, Out déploie avec force et lucidité cette misère urbaine, cette saleté qui colle à la peau de ces femmes aux vies gâchées et aux espoirs bradés, ces sacrifiées au noms de la respectabilité et des faux-semblants sociaux. En grattant un peu cette couche de crasse, Natsuo Kirino a produit une histoire forte et dérangeante qui se déroule dans un monde où nul ne peut se vanter de la pureté de ses intentions. Désir, envie, jalousie, appât du gain, etc. Voilà les moteurs peu reluisants et néanmoins extrêmement puissants qui agitent de bout en bout ce « thriller » très noir.

Grand prix du Roman Policier au Japon et une nomination aux MWA Edgar Allan Poe Awards de 2004 qui fait d’elle le premier écrivain japonais à être sélectionné pour ce prix !

http://www.kirino-natsuo.com/

Natsuo Kirino
Out
Seuil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :