Skip navigation

« Après la mort de Dieu, après l’effondrement des utopies, sur quel socle intellectuel et moral voulons-nous bâtir notre vie commune ? ». Elevé sous l’ère communiste, le Bulgare Tzetan Todorov s’est choisi la France des Lumières pour patrie et l’Europe pour idéal. Ce petit essai aux grandes vertus, invite à relire Rousseau, Tocqueville et d’autres pour refonder nos sociétés sur le contrat social, l’idéal humaniste mais plus encore pour innover une nouvelle attitude à l’égard du monde. Universaliste, Todorov se méfie des idéologies et des révolutions, fussent-elles généreuses, et plaide pour un XXIème siècle vertueux, au sens où l’entendait Montaigne, qui mettrait au centre de ses préoccupations, l’individu éclairé, sociable, fraternel, et respectueux de l’humanité.

Tzetan Todorov
L’esprit des Lumières
Robert Laffont

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :