Skip navigation

Eté 1941, trois adolescents de la grande bourgeoisie italienne passent leurs dernières vacances insouciantes à Venise avant que la guerre ne défasse leurs destins. Dans ce style qui est le sien, comme par contraste Rosetta Loy dévide avec douceur les fils de vies taillées pour les grands formats de l’amour et de l’existence, brutalement contrariés. Trois jeunes gens mûris trop vite, emportés dans les remous de l’histoire d’une Italie déchirée par le fascisme pour un roman plein de charme avec pourtant un air de déjà lu.

Rosetta Loy
Noir est l’arbre…
Albin Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :