Skip navigation

Nouveau roman de Denis Lachaud (J’apprends l’allemand, 1998), Le vrai est au coffre aborde avec intelligence (la forme défend, soutient et reprend la thématique dans toute son ambiguïté) et sobriété (une écriture nuancée et pleine de tendresse) la question de la difficulté identitaire.

Soit un enfant de cinq ans, Tom, qui vit avec ses parents dans un quartier porche de Paris. Très vite, Tom s’éloigne des autres – les garçons – qui le rejettent et le traitent de « pédale », il passe ses journées avec Véronique, une amie rencontrée dans la cité des Fleurs. Mais lors d’un voyage scolaire Tom est finalement rattrapé par ses « camarades ».

Voyage dans l’imaginaire, dans les trésors et la solitude de l’enfance, livre à clef, le nouveau Lachaud est aussi un des bons livres de la rentrée 2005.

Denis Lachaud
Le vrai est au coffre
Actes Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :