Skip navigation

Premier roman de Daniel Mason, ce récit d’évasion nous emmène au fin fond de la forêt birmane, alors colonie britannique. Un accordeur de piano est contacté par le ministère de la Guerre pour partir réparer l’instrument d’un haut gradé mélomane. L’humidité et l’isolement ont désaccordé l’un et l’autre, comment expliquer sinon qu’il joue du Bach aux belliqueux chefs de tribus locales ? A la fascination du voyage, va s’ajouter celle de ce personnage étrange, ce soldat-poète, érudit et fin connaisseur de la culture de ces prétendus barbares, linguiste et diplomate d’une autre trempe que ses mentors londoniens. Un envoûtement qui saisit aussi le lecteur porté par l’étrange, le mystère et la beauté des lieux.

Daniel Mason
L’accordeur de piano
Pocket

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :