Skip navigation

Premier roman de Michael Simon, Dirty Sally est aussi le nom de code donné par les flics d’Austin au corps d’une jeune fille démembrée découverte dans un fossé. Quand quelques jours plus tard les morceaux manquants parviennent chez différents notables d’Austin, Danny Reles, le genre flic de bien en quête de rédemption et de revanches, se voit contraint d’élucider l’affaire pour échapper au licenciement. Il faut dire qu’il traîne une sale dépression depuis la mort de son coéquipier (et ami) qui s’est tué dans un accident plusieurs mois auparavant. Entre corruption, pouvoir et violence, Dirty Sally nous plonge dans le Texas des années 80, un petit goût de l’Amérique du pire.

Un polar dégoulinant d’excellente facture, dans la lignée -et sous le parrainage- de James Ellroy.

BIO :

Ancien acteur, aujourd’hui dramaturge, Michael Simon a également travaillé cinq années en tant qu’officier chargé du contrôle judiciaire au Ministère de la justice d’Austin. James Ellroy a déclaré que Michael Simon avait fait pour le Austin des années 80 ce qu’il avait lui-même entrepris pour le Los Angeles des années 50 :  » décrire un monde sans foi ni loi, et particulièrement dangereux – surtout pour les flics « . C’est sans doute pour cela qu’Ellroy en a fait son poulain et soutient autant ce jeune auteur prometteur qui s’est retrouvé sur les listes de best-sellers dès son premier roman. (pour la bio : http://www.DECITRE.FR)

Michael Simon
Dirty Sally
Flammarion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :