Skip navigation

Un homme et une femme se croisent par hasard dans la rue. Ils croient se reconnaître. Ils n’ont pourtant fait que se croiser à l’école, se sont perdus de vue à l’adolescence, se retrouvent à l’âge adulte, au sortir de l’université. Le lecteur fait leur connaissance à ces trois moments de leur vie, deux chemins parallèles parsemés des mêmes éclats, des mêmes échecs, parfois des mêmes rencontres, comme si l’un grandissait au rythme de l’autre, sans jamais se départir d’un petit goût de nostalgie . La rencontre hésite à se faire, l’histoire tarde à s’écrire. Construit habilement, dans une écriture forte et tendre à la fois, on ne sait si le roman débute par la fin d’une époque ou s’il s’achève par une aube faite de promesses. Il trace en tout cas le portrait attachant d’une génération aujourd’hui trentenaire.

Patrick Goujon
Carnet d’absences
Gallimard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :