Skip navigation

Pierre Assouline fait revivre avec un immense talent romanesque les grandes heures du Lutetia, le grand hôtel légendaire qui partagea entre 1938 et 1945 le destin tragique de la France. Edouard Kiefer, narrateur et détective de l’hôtel, y croise Saint-Exupéry, James Joyce, Albert Cohen …Puis c’est l’entrée en guerre, la débâcle … Le palace est réquisitionné par les services de contre-espionnage allemand. S’y côtoient alors hauts dignitaires de l’armée occupante, trafiquants et canailles de la pire espèce … Au coeur du tumulte, Kiefer tente de faire son métier, en continuant à respecter le règlement sans franchir les limites de l’indignité. Mais jusqu’où peut-on aller sans trahir sa conscience ? A la Libération, l’hôtel devient un centre d’accueil pour ceux qu’on appela pudiquement à l’époque les « rapatriés ». Kiefer est le témoin incrédule du retour des déportés, fantômes rescapés des camps à qui l’on demanda de faire la preuve de l’authenticité de leur calvaire. Un roman riche et passionnant retraçant avec force et pudeur un des épisodes les plus sombres de l’Histoire contemporaine.

Pierre Assouline
Lutetia
Gallimard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :