Skip navigation

Sophie Kovalevskaia (1850-1891), mathématicienne exceptionnelle, révolutionnaire et féministe russe signe avec ‘Une Nihiliste’ un magnifique texte court, inachevé, publié à sa mort et pertinemment réédité ici par Phébus. Vera, jeune aristocrate provinciale délaissée par une famille en pleine décadence, est initiée au socialisme utopique qu’elle embrasse avec une ferveur toute religieuse. Montée à Saint-Pétersbourg, elle décide de sacrifier sa vie à un jeune nihiliste juif condamné à être déporté en Sibérie. A la fois roman initiatique et psychologique, ‘Une Nihiliste’ est un portrait partiellement auto-biographique qui s’offre le luxe d’être à la fois touchant, nuancé et frondeur. Invitation au dépassement de soi, il capte l’esprit d’une époque et d’une génération, non sans quelque naïveté, mais avec un enthousiasme et un idéalisme contagieux.

Sophie Kovalevskaia
Une Nihiliste
Phébus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :