Skip navigation

Lawrence Miller enseigne à l’Université Arthur Clay, près de New York. Son quotidien, marqué par l’absence de sa femme et la croisade académique menée contre le harcèlement sexuel, se trouve bientôt troublé par d’étranges événements : un coup de téléphone donné de son bureau en pleine nuit, un marque-page qui se déplace tout seul, des fichiers qui disparaissent de son ordinateur, etc. Autant de mystères qui le projettent peu à peu dans un profond délire de persécution. Tous ces phénomènes seraient-ils donc l’ouvre d’un homme malveillant qui l’épie et se cache la nuit dans son propre bureau ?
Comme Miller se met à dérailler et amorce une complète désintégration de sa personnalité, le lecteur est pris dans un « piège fictionnel » particulièrement virtuose.

L’homme licorne
James Lasdun
Gallimard
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Charras

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :