Skip navigation

Quelle est l’histoire de ce livre de Conrad « la ligne d’ombre », arrivé un jour mystérieusement d’Uruguay sans mention d’expéditeur sur le bureau de Bluma Lennon, professeur à l’université de Cambridge, alors que celle-ci vient de mourir, renversée par une voiture en pleine lecture des poèmes d’Emily Dickinson ? Le successeur au poste de Bluma ne peut se défaire de la curiosité que lui inspire cet exemplaire recouvert de ciment dont il a hérité et décide alors de se rendre en Uruguay pour en retrouver l’expéditeur. Son voyage l’emmène à la rencontre d’étranges personnages qui de bibliophiles acharnés sont devenus de véritables fous littéraires. Ce petit bijou plein de charme et de mystère ravira tous les boulimiques de lecture et de livres qui savent bien jusqu’où cette passion dévorante peut mener.

Carlos Maria Dominguez
La maison de papier
Seuil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :