Skip navigation

Il aura fallu attendre sept ans depuis La dernière tournée pour retrouver enfin le talent de Graham Swift. Sous couvert d’une énigme policière vite résolue, l’auteur nous installe dans un mystère irréductible, celui des êtres, de leurs désirs obscurs et de leurs secrets coupables. Tissant une toile romanesque d’une densité et d’une cohérence sans égales, il recrée les détails du monde et les élans des âmes dans toute leur grandeur et leur ambiguïté. Comme Le pays des eaux et A tout jamais , La lumière du jour est de ces romans qui vous laisse le souffle court et une foi inébranlable dans les magies de la fiction.

Graham Swift
La lumière du jour
Gallimard
Traduit de l’anglais par Robert Davreu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :