Skip navigation

L’auteur d »Une Ardente Patience’ (dont on a tiré le film « Il postino ») revient nous enchanter avec un grand roman sur l’exil, la musique et l’enfance. Il nous plonge au cour du Chili des années 50.Sur le port d’Antofagasta, au Chili débarquent d’Europe un joueur de trombone et une enfant de deux ans, qu’il confie à un émigré de l’île de Malice, Esteban Coppeta, en lui assurant qu’il s’agit de sa petite-fille… Celle-ci nous conte sa vie avec humour et sensibilité : son arrivée chez son « Grand-Père », sa recherche d’une identité propre, ses amis, sa passion pour les films et du rock américain, sa rencontre avec Allende, son envie de vivre à New York,.Un roman sur les rêves, ceux des immigrés, ceux d’une enfant qui grandit loin des siens.

Antonio Skarmeta
La fille et le trombone
Grasset

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :