Skip navigation

Monthly Archives: décembre 2004

Ce superbe album réunit les cinq albums de la série parus à ce jour. Le principe est simple : des scénaristes, des dessinateurs, des coloristes souvent différents réunis autour d’un petit dénominateur commun : les Korrigans ! Venus des dolmens et des récifs d’Armorique, les facétieux lutins nous emmènent dans une folle gavotte pour nous conter, à leur manière, les récits qui ont forgé l’âme bretonne.

Les Contes du Korrigan
intégrale
Soleil Productions

Voici (enfin) la réédition de l’intégrale du cycle des « mondes d’Aldebaran » parue en 1999 et devenue rapidement introuvable : un groupe de colons isolés sur une planète lointaine, sa propre faune extraordinaire, une structure sociale assez proche de la société terrienne, la découverte d’une créature fabuleuse aux pouvoirs étranges . Les amateurs de science fiction réaliste ne manqueront pas l’occasion de retrouver la série de Léo, désormais culte ; les autres feront une belle découverte.

Aldebaran
intégrale
Dargaud

Suite directe des « 7 vies de l’Epervier », Plume aux vents est une grande fresque historique (nous sommes au XVIIIe siècle) qui entraîne ses protagonistes au nord du continent américain. Ariane de Troïl, personnage central de la série, quitte le Vieux Monde et gagne les terres de la Nouvelle France à la recherche de son père qu’elle croyait mort. Le destin d’Ariane se mêlera à celui des peuplades autochtones qui feront d’elle une des leurs. Cette édition intégrale (en grand format) est l’occasion rêvée de replonger dans cette formidable aventure et d’apprécier le magnifique travail graphique de Juillard.

Plume aux vents
intégrale, Dargaud

« En 1969, le journal «Tintin» entame la publication du western «Comanche» dessiné par Hermann sur un scénario de Greg. Dès les premières planches, on pressent que cette nouveauté fera date dans l’Histoire de la BD. Avec l’aide d’un vieux domestique, une jeune et jolie fermière appelée Comanche s’obstine à exploiter les terres que feu son père lui a léguées. Le courage de ce petit bout de femme au caractère bien trempé ne suffit pourtant pas à sauver son ranch «666» d’une faillite annoncée. Un jour, surgit un certain «Red Dust». Séduite par la force tranquille de cet inconnu, Comanche lui confie le poste de contremaître. » Le début d’un western passionnant, comme on n’en fait plus aujourd’hui. Le tome 2 est prévu pour le mois de janvier 2005.

« Comanche » intégrale tome 1
Lombard

Lawrence Miller enseigne à l’Université Arthur Clay, près de New York. Son quotidien, marqué par l’absence de sa femme et la croisade académique menée contre le harcèlement sexuel, se trouve bientôt troublé par d’étranges événements : un coup de téléphone donné de son bureau en pleine nuit, un marque-page qui se déplace tout seul, des fichiers qui disparaissent de son ordinateur, etc. Autant de mystères qui le projettent peu à peu dans un profond délire de persécution. Tous ces phénomènes seraient-ils donc l’ouvre d’un homme malveillant qui l’épie et se cache la nuit dans son propre bureau ?
Comme Miller se met à dérailler et amorce une complète désintégration de sa personnalité, le lecteur est pris dans un « piège fictionnel » particulièrement virtuose.

L’homme licorne
James Lasdun
Gallimard
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Charras

Deux femmes, la quarantaine, se croisent un soir dans un théâtre, ignorant que la vie les réunira à nouveau quelques temps plus tard.
Elles se retrouvent alors que l’une, Elisabeth, vit une séparation douloureuse et que l’autre, Clara, se trouve confrontée à l’horreur de sa filiation. Elles vont trouver dans leur amitié la force d’aller au bout d’elles-mêmes.
Dans ce roman fort, au ton juste, Véronique Olmi aborde ce besoin de vérité des femmes, jusqu’à la violence, quitte à toucher le fond avant de se recomposer.

Un si bel avenir
Veronique Olmi
Actes Sud

Quatre femmes se racontent, au plus fort de la guerre, à la frontière entre les parties musulmane et chrétienne de la ville de Beyrouth.
Liliane, chrétienne, voit son mari, musulman laïc, se détacher d’elle. Warda, séparée d’un homme qui lui volera sa propre fille, traîne son désespoir et sa peur en se réfugiant dans le mysticisme. Camillia connaît Pierre depuis l’adolescence. Elle est druze, il est chrétien, et la mort les sépare. Elle émigrera à Londres, avant de revenir dans cette ville détruite où elle sera hébergée par Maha, la dernière du quatuor, qui n’a plus que son appartement comme refuge. Destins de femmes, quotidien d’un quartier déchiré par les combats, où les seules issues sont la mort ou l’exil.à moins que, tout simplement, on ne choisisse de rester.
La guerre appartient au monde des hommes, les femmes n’y ont pas de place.

Ville à vif
I.H. Younes
Verticales
Traduit de l’arabe par Valérie Creusot

Un professeur émérite de littérature médiévale s’apprête à recevoir un prix prestigieux qui signe en même temps sa mise à la retraite. L’occasion pour lui de revenir sur ce qui, à son insu, revêt une importance inattendue : la place de l’amour véritable mais aussi le rôle de la culture, de la transmission, des plaisirs de la table et de lit, en particulier avec l’éminence blonde Myrna. Sous le portrait d’un vieil égoïste, le dernier roman de Montalban apparaît comme un testament philosophique, pétri de facéties et de vérités profondes, sur des valeurs essentielles telles que la responsabilité et l’engagement.

Erec et Enide
Manuel Vazquez Montalban
Seuil
Traduit de l’espagnol par François Maspero

Sophie Kovalevskaia (1850-1891), mathématicienne exceptionnelle, révolutionnaire et féministe russe signe avec ‘Une Nihiliste’ un magnifique texte court, inachevé, publié à sa mort et pertinemment réédité ici par Phébus. Vera, jeune aristocrate provinciale délaissée par une famille en pleine décadence, est initiée au socialisme utopique qu’elle embrasse avec une ferveur toute religieuse. Montée à Saint-Pétersbourg, elle décide de sacrifier sa vie à un jeune nihiliste juif condamné à être déporté en Sibérie. A la fois roman initiatique et psychologique, ‘Une Nihiliste’ est un portrait partiellement auto-biographique qui s’offre le luxe d’être à la fois touchant, nuancé et frondeur. Invitation au dépassement de soi, il capte l’esprit d’une époque et d’une génération, non sans quelque naïveté, mais avec un enthousiasme et un idéalisme contagieux.

Sophie Kovalevskaia
Une Nihiliste
Phébus

Un seul roman en ce début d’année pour les éditions de Minuit mais quel livre ! L’auteur de « Loin d’eux », « Apprendre à finir » et de « Ceux d’à côté » nous revient avec un nouveau récit poignant. Tony aime Pauline en secret. Elle semble ne rien remarquer. Mais un jour, Tony disparaît. Son père, à qui il s’était confié, demande de l’aide à Pauline.
Cette histoire où règnent des êtres qui aiment avec maladresse est narrée avec beaucoup de tendresse. Mauvignier nous fait glisser d’un personnage à l’autre passant progressivement des faux semblants à la surprise et à l’incompréhension la plus totale. Que peut faire Tony pour se faire aimer de celle qu’il adore alors qu’elle ne voit en lui que le frère qu’elle n’a pas eu ?

Laurent MAUVIGNIER
Seuls
Minuit