Skip navigation

Le Mystère d’Edwin Drood de Charles Dickens offre à Jean-Pierre Ohl, libraire, le sujet de son premier livre. Il faut savoir que l’ultime opus de l’auteur de David Copperfield est resté inachevé. Pour cette raison, les « dickensiens » s’acharnent depuis lors à résoudre l’énigme du meurtre d’Edwin Drood.

Monsieur Dick est donc une sorte de roman à suspense où François Daumal, le narrateur, se lance sur la piste du tueur, dans une enquête à retardement pleine de rebondissements. Mais face à lui, Michel Mangematin, autre passionné de Dickens, relève le même défi. Entre les deux hommes, le duel sera sans merci.

Les deux intrigues, celle qui mêle Dickens/Edwin Drood d’une part et celle qui voit s’affronter Daumal et Mangematin d’autre part, s’imbriquent dans une structure complexe, parfois déroutante, mais jamais gratuite, qui offrira au lecteur deux dénouements simultanés d’une rare intelligence.

Monsieur Dick est enfin une belle déclaration d’amour à la littérature, il ravira les amateurs de belles lettres qui y côtoieront avec joie Dickens, Conan Doyle, Sand, Flaubert, et beaucoup d’autres.

Jean-Pierre Ohl
Monsieur Dick ou le dixième livre
Gallimard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :