Skip navigation

Mauvais garçon de Willy Russell est passé un peu inaperçu lors de sa sortie voilà l’occasion d’y revenir. L’auteur de A l’école Rita et de Shirley Valentin adaptés au cinéma, se porte au secours d’un jeune garçon de « Grimsby-trou-pourri ». Il le pousse à contourner la fatalité en convertissant un univers stérile en un rite d’initiation à la vie d’adulte. Promis à la délinquance, il est heureusement doté d’une super Mamie, sorte de Don Quichotte en bas-varices montant à l’assaut du fish and chips et de la médiocrité. Dans la veine des films de Michael Leigh et du cinéma anglais engagé, bourré d’humour, de portraits épatants et de tendresse, ces cinq cents pages sont une ode à la jeunesse et à la culture. A mettre entre toutes les mains.

Willy Russell
Mauvais garçon
10/18

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :