Skip navigation

Il suffit de ces quelques mots : « Ce qui reste d’une existence, ce sont ces moments absents de tout curriculum vitae… ces percées de présence sous l’enveloppe factice des biographies. » pour sentir l’emprise bouleversante de la chrysalide qui nous entame.
De nuits en nuits, Christiane Singer lève les voiles de douleurs secrètes, l’intime brûlure de l’amour sans rivages, les élans brouillés d’une âme en quête ; dansante, éperdue, insatiable… Au ressac infini de la vie dans son cerceau de larmes ne reste qu’une aube inversée, déchirée. Un long silence. Voilà un livre magnifique, à la densité rare, un frisson longtemps éprouvé. Au fil de légendes, de dilemmes et de défaites, de désirs et de non-dits, se partage la force aimante entre la mère, l’amant, le mari, la nourrice, l’amie ….et le fils surtout, cet impossible, ce terrible néant d’un cri sans voile… puisque ne subsiste que la lumière sur l’océan des mots. Christiane Singer nous offre ici un roman d’une poésie vertigineuse.

Christiane SINGER
Les sept nuits de la reine
Albin Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :