Skip navigation

Trois filles, trois forces vives, un même élan de sel et de soie dans ce jardin fortifié par leur père, le tyran Denys de Syracuse.
Nous sommes au début du 4e siècle avant JC et les campagnes guerrières investissent chaque homme en mesure de porter une arme. Les complots, les révoltes et les odeurs de chevaux usés montent parfois jusqu’aux remparts, mais n’est-ce point d’un écrin de pierres chaudes, d’un espace de plaisir qu’il s’agit ? Dans ce jardin, on y croise Platon, la nourrice aux seins d’ébène, la fontaine pure, l’ombre et le chant des allées verdoyantes… on y respire l’essence enivrante des arbres, le bain d’huile et de lait, la peau insatiable des femmes, le velours inaccessible de la mer…
Puis, la faille. L’insurmontable blessure de mariages forcés, de liens incestueux, de vertiges inassouvis. Avec un talent de conteuse prise dans le fil de ces ondées à goût de sang, Claude Pujade-Renaud parvient à nous investir de la force bafouée de ces trois sœurs, de leur destin tragique, de l’écho impuissant des luttes lorsqu’elles s’avèrent charnelles, amoureuses, éprises de liberté malgré tout. Un roman coloré, qui se dévore, s’attise dans le reflet intérieur de ces vestales oubliées. Page après page, inéluctablement.

Claude PUJADE-RENAUD
Le jardin forteresse
Actes Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :