Skip navigation

C’est un roman curieux, original et attachant. On peut avoir du mal à l’apprivoiser avant de l’aimer… c’est un livre à relire ! Il nous raconte des populations fuyant devant des meutes de chiens déchaînés, on ne sait pourquoi. Etrangement, le dernier bateau s’éloignant de ces rivages désolés et désespérés, n’emporte pas des réfugiés mais 40 juments et leur gardien, traversant des eaux en colère et des dangers épouvantables !…. Comme il ne faut jamais raconter la fin d’un livre… il faut le lire et se laisser faire…Prix Rossel 2002.

Xavier DEUTSCH
La Belle étoile
Castor Astral

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :